DÉCLARATION AU JOURNAL DE MONTRÉAL

CONTACTÉ PAR LE JOURNAL DE MONTRÉAL
À la suite du jugement de Thomas Davis,  mon homologue Mathieu Boulay m’a contacté pour avoir mes réaction. Voici le principal de mon propos dont un extrait a été publié dans le journal.

Réaction du chroniqueur et du journaliste professionnel 25610 F.P.J.Q.

” Mise à part certains détails qui ne m’avaient pas été mentionné, mon texte repose sur les informations que je disposais à l’époque. Roody a toujours affirmé que l’entièreté de mon texte était véridique. C’est vrai qu’il ne connaissait pas le style de ma plume alors il a été étonné de l’intensité de l’article, mais si vous le contactez et il vous confirmera que tout est bien vraie. Tout.”

”Il a toujours été clair que le texte relate exclusivement le témoignage du boxeur et que son gérant (indisponible et ne désirant pas m’accorder d’entrevue) et son entraîneur n’ont pas été contactés. Ironiquement, c’est ce que le juge me reproche et j’admets certaines faute à cet égard. Reste que en 12 ans de pratique de journalisme, sur plus de 500 textes, pas une seule fois une personne s’est plainte d’avoir été mal cité et j’en suis très fier. Ça veut tout dire sur mon éthique de travail.”

” En tant que journaliste d’enquête indépendant (reconnu par la FPJQ), je n’ai pas les moyens de m’offrir un avocat de haut niveau et j’ai dû opter pour un avocat en début de carrière et à mon avis ça l’a énormément joué en ma défaveur devant le juge face à une avocate très expérimentée et ultra préparé.”

” J’ai appris de cette expérience et je suis encore un meilleur journaliste aujourd’hui qu’il y a 2ans. Mais je ne regrette rien car mon travail est de donner une voix à ceux qui en ont pas dans les médias de masse et d’exposer des faits d’intérêt public qui méritent d’être connu et je vais le continuer à le faire. Il est certain que le fait d’être un journaliste indépendant me rend plus susceptible à des poursuites judiciaires. C’est ma deuxième poursuite, mais à chaque fois, les personnes impliqués ont toujours dit publiquement que je dévoilais la vérité même si j’écorche des égos au passage. J’ai reçu une mise en demeure en octobre d’un organisme sportif qui était indisposé par mes questions et ma recherche de la vérité, l’équipe de Frein à l’information de la FPJQ a écrit un texte sur le sujet le 22 décembre sur leur site web. Je fais mon travaille intelligemment en dépit de ce que le jugement peut laisser croire, surtout avec un montant si important à payer en dommage.”

” Avec la publication de ce texte, j’ai obtenu la confiance de beaucoup de gens dans le monde de la boxe dans les deux dernières années. Ça m’a ouvert énormément de portes et ça m’a permis de débuter une enquête importante et de réalisé plusieurs entrevues à la caméra avec des figures importantes du sport.”

12672166_1192122540822420_6051540993147251013_o15128989_1372882382746434_8161583176046105458_o

” Mon style rédactionnel, ma personnalité et ma quête de justice peuvent m’exposer à d’autres poursuites judiciaires quoique je vais tout faire pour les éviter, mais jamais ça va m’empêcher de faire mon travail ou de changer mes convictions. Il faut être un vrai Guerrier pour oeuvrer dans ce domaine en tant qu’indépendant. Ça tombe bien, j’en suis un.”

capture-decran-2016-10-27-a-18-09-28

 

30

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s