VIC THÉRIAULT : L’HOMME DERRIÈRE LE RETOUR DU KICKBOXING

12834712_10153401707816752_1886756147_n
Victor Thériault, 3e dan en jiu-jitsu et actuel entraîneur de kickboxing de George St-Pierre. crédit photo Gary Munden

LE GRAND PROJET

Shaolin du Nord LeGuerrierModerne.com

Moi, en noir, en Argentine en 2006 pendant un camp d’entraînement de 6mois où j’ai étudié le système Shaolin du Nord et le wing-chun.

Il n’est pas rare que plusieurs d’entre nous aient des idées de grandeur, des projets d’envergures. Là où se démarquent les bâtisseurs des rêveurs c’est la concrétisation et la réalisation de ses idées. Je sais très bien de quoi je parle. Lorsque je caressais le projet de me défaire de mes biens, de mon labrador et de mes attaches au Québec pour voyager et partir à l’aventure à la rencontre de maîtres d’arts martiaux pour parfaire mes connaissances et mes habilités ; plusieurs pensaient que j’étais un pélleteux de nuage et que les portes ne s’ouvriraient pas à moi étant donné que je suis un étranger. Et pourtant, ce fut deux de mes plus belles années sur terre et je suis toujours en contact avec mes confrères de kung-fu avec qui j’ai fait des camps d’entraînement de 6 mois en Argentine, 3 mois à New York et un mois à Vancouver et Seattle. Alors, les gens aux grandes idées m’intéressent toujours et je suis toujours le premier à les encourager.

Capture d’écran 2016-03-12 à 23.50.00Étant donc dans le milieu des sports de combats depuis ma tendre enfance et impliqué à ma façon dans la sphère médiatique, j’ai eu vent cet été que Victor Thériault, le frère du grand champion du monde de kickboxing Jean-Yves Thériault, travaillait sur un projet de tournoi amateur pour réintroduire le sport du kickboxing au Québec. Comme je suis toujours intéressé par tout ce qui touche les arts martiaux,  j’ai décidé de le contacter et aller à sa rencontre pour voir de quoi il s’agit.

UN VIEUX LOUP ANIMÉ PAR LA PASSION

C’est dans un grand et beau gym bien aménagé de la rive-sud de Montréal que Victor Thériault m’a accueilli les bras ouverts pour me faire parler de son projet. La première chose qui m’a frappé dans notre discussion, c’est de constater qu’il était réellement et toujours animé par la passion des sports de combat et ce même après des décennies dans le domaine. Je ne parlais pas avec un homme d’affaires qui voulait faire de l’argent. Je discutais avec un vieux loup qui était encore habité par la flamme  des arts martiaux et qui s’ennuyait des combats spectaculaires. Son objectif premier était de faire revivre l’excitement que procurait les galas d’antan où les experts dans l’éxécution de coups de pieds impressionnants étaient mis de l’avant. Ce qui était une idée honorable en soit.

AUSSI À LIRE ABSOLUMENT : POUR MIEUX COMPRENDRE LE RETOUR DU KICKBOXING

AU CASINO DE MONTRÉAL ET POUR LA TÉLÉVISION !

Prochain_IcemanSon idée de faire renaître la pratique et la présentation de gala de kickboxing ne s’arrêtait pas à l’organisation de simple gala comme en voit régulièrement les fins de semaine en boxe dans des petites salles. Oh non. Victor Thériault me parlait de créer le World Combat Arena au casino de Montréal pour y présenter son tournoi. Et pas n’importe quelle compétition, celle dévouée à la recherche du nouveau Iceman, le surnom de combattant que portait son frère Jean-Yves, représentant ainsi la relève du kickboxing. Comme si le projet n’était pas assez d’envergure, le tout devait être présenté pour en faire une émission pour la télévision. Wow.

J’étais sincèrement emballé par l’idée. J’étais d’avis qu’il y avait de très bons pratiquants d’arts martiaux de stand up qui n’avaient pas assez de compétences en lutte au sol pour s’inscrire à compétition d’arts martiaux mixtes et qu’une partie du public boudaient ces galas en raison du manque d’action et d’exaltation qui découlaient des combats au sol. Tout ça faisait du sens et l’objectif premier était louable. Par contre, je n’avais qu’une seule crainte, le financement relié à l’amplitude du projet. Il s’agissait d’importantes sommes d’argent à aller chercher en commandite.

« Un de mes anciens élèves de longue date, Conrad, m’a dit que mon idée marcherait jamais. Surtout, de faire ça le lundi soir. Ça m’a motivé. » – Victor Thériault.

N’étant pas certains de la réelle grandeur que ce tournoi prendrait au final, je prenais régulièrement des nouvelles sur l’évolution du dossier auprès de Vic. J’ai tenté de mettre l’épaule à la roue à ma façon en contactant plusieurs amis personnels et quelques clubs d’arts martiaux que je connaissais pour voir s’il y avait des bons kicker qui seraient intéressés à participer à ce tournoi amateur.

C’EST GRÂCE À LA COLLABORATION DE CES ENTREPRISES ET DE CES INDIVIDUS QUE LE KICKBOXING A PU RENAÎTRE AU QUÉBEC : NOUS LEUR DISONS UN GRAND MERCI !

D’UNE IDÉE AU SUCCÈS : AISUDAN LA CEINTURE NOIRE DES ARTS MARTIAUX

Capture d’écran 2016-03-12 à 23.08.05

12748080_10156563744415258_2098403261576985910_o

Voici le World Combat Arena que Vic Thériault envisageait cet été et qui est devenu réalité. crédit 2photos J-P Béland.

C’est avec beaucoup de travaille que Vic (pour les intimes) avec Peter George, un metteur en scène notoire, que le projet a bel et bien abouti et qu’on peut déjà considérer que c’est un succès. J’ai assisté au premier gala et au dernier. Il y a eu une nette amélioration du calibre des combattants et de la qualité des duels. L’ambiance et la présentation globale du spectacle est la hauteur des expectatives et la fébrilité est au rendez-vous.

12771675_10156563747175258_4448288604665220481_o

La finale qui est le 21 mars promet énormément. J’en suis très heureux pour Victor Thériault parce que je sais à quel point le projet lui tenais à coeur, mais aussi pour revoir un sport de combat spectaculaire qui été trop longtemps relégué aux oubliettes être présenter à nouveau au grand public. Je crois que c’est confirmé qu’il y a aura une deuxième saison de Aisudan et le recrutement d’athlètes devrait être encore plus intéressant.

12834937_10153388731936752_869657383_n

BILLETS EN VENTE AU RÉSEAU ADMISSION / BILLETS DE TABLE : 514 265-5238

RÉDACTION PAR : Gino A. Vaillancourt, photographe et journaliste professionnel fier membre de la Fédération des Journalistes du Québec depuis plus de 10ans. Kontact@LeGuerrierModerne.com

cropped-pub-photographe-protoype.jpg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s