DOPAGE UFC : CROYEZ-VOUS ANDERSON SILVA ?

VOICI LES MANCHETTES LORSQUE ANDERSON SILVA A ÉTÉ ÉPINGLÉ POUR LA SECONDE FOIS POUR DOPAGE

Capture d’écran 2016-02-27 à 03.32.02Capture d’écran 2016-02-27 à 03.30.54

Capture d’écran 2016-02-27 à 03.31.27

source : rds.ca, août 2015

CONSCIENTISATION DES PRODUITS INTERDITS

Je n’étais qu’un simple sprinter universitaire pour le Rouge et Or et nous avions à chaque année une réunion obligatoire animé par Noël Decloître pour nous informer des règlements anti-dopage, de ce que ce nous avions le droit de prendre comme produit pour nous aider à performer ainsi que de la façon que les tests se déroulaient. Je faisais partie de ceux et celles qui n’étaient pas malheureusement de calibre national (question de génétique et non de technique) dans ma discipline, mais j’étais bel et bien au courant de ce que je pouvais ingérer et ce qui était interdit et de ce qui pouvait fausser les résultats. À l’époque, il y a 15ans, nous avions même été informé des produits autorisés qui avaient été analysés et qui avaient de traces de substances illicites pour la compétition. Bref, si on échouait un test de dopage, c’était vraiment de notre faute.

Capture d’écran 2016-02-13 à 21.52.36Capture d’écran 2016-02-13 à 21.52.58Capture d’écran 2016-02-13 à 21.53.57Capture d’écran 2016-02-13 à 21.58.35

Capture d’écran 2016-02-13 à 21.54.45

image : ufc embedded.

« Je suis contre les produits qui améliorent la performance. Je n’ai jamais pris de produits dopants. Je sais qu’il y a des règles. Je ne pense pas que mon héritage dans le sport changera en raison de ses tests » -Anderson Silva

À LIRE ÉGALEMENT, GSP : ABOLISSONS LES ROUNDS EN UFC

LE CAS ANDERSON SILVA

Quoique c’est possible, je doute fortement que des athlètes de haut niveau souffrent de sérieux problèmes érectiles. Habituellement la circulation sanguine est excellente et le niveau de testostérone est au rendez-vous, sinon leur performance en souffriraient largement. L’histoire est plutôt remplie de récits d’athlètes qui avaient une libido pour tout un village.

Anderson Silva, qui est un athlète professionnel de haut niveau, a également été conscientisé et informé des substances interdites et des aliment a éviter, comme des graines de pavot, pour éviter de tester positif. Il est très difficile à croire que Anderson Silva a accepté de prendre un produit, offert par un ami, provenant de la Thaïlande pour l’aider à mettre son soldat en garde à vue et dont il ignorait à la base le contenu. Franchement.

Nous laisser croire une telle négligence d’une personne très au courant des manières de faire dans le sport professionnel :  c’est prendre les gens pour des imbéciles. Et c’est pourquoi la juge ne l’a pas cru et qu’il a été sanctionné.  Connaissez-vous une seule personne, athlète ou pas, qui prendrait des pilules provenant d’un pays d’Asie, où la contrefaçon est courante, et dont il n’y a pas moyen d’avoir une certitude sur son contenu ? Pas moi. Si vous en connaissez,  il s’agit de désespérée ou de gens qui manquent de jugement. 

Un autre point important. Silva dit être contre les produits qui améliorent les performances. La vérité est que je ne connais pas un athlète qui ne consomment pas certains produits protéinés, de complexe de vitamines, d’acides aminés comme la créatine pour l’aider à récupérer et à mieux performer. En fait, il y a une gamme de produits autorisés qui peuvent améliorer notre potentiel génétique, métabolique et de récupération dont la plupart des athlètes utilisent quotidiennement. Pourtant, Silva se dit officiellement être contre tous ces types de produit…really ?  

Il y a anguille sous roche.

L’HÉRITAGE DE SILVA ENTACHÉ : C’EST UN TRICHEUR

Anderson Silva a beau répéter à qui veut l’entendre que son héritage dans le sport de combat ne sera pas entaché par les deux tests anti-dopages positifs, mais il a tort. Je pense, j’espère que la majorité des gens voient clair dans son jeu. Il n’y a pas de fumée sans feu. Évidemment, les hormones artificielles ne donnent pas à un individu du talent brute, mais l’aident à avoir plus de force, d’endurance et à récupérer plus rapidement. Ce qui a avantagé Silva indéniablement dans l’octogone.

Comme on dit en bon québécois : « tu prends les gens pour des valises avec tes osties de mentries». – un sage dans un bar sportif.

GEORGE ST-PIERRE A ENCORE UNE FOIS RAISON

J’ai un profond malaise à voir un athlète qui s’est fait prendre à consommer des substances interdites qui améliorent les performance se battre aussi rapidement, presque comme si rien n’était arrivé. C’est comme si les conséquences à tricher n’étaient pas significatives. De plus, à quoi ça sert de faire des tests si ce n’est que pour dévoiler les résultats APRÈS le combat ? Bien sûr, c’est pour respecter une logique commerciale. Si athlète est disqualifié, il n’y a pas d’évènement et de grosses sommes d’argent sont perdues.

George St-Pierre a bien raison de militer pour des test de type olympique, c’est-à-dire les meilleurs test pour trouver des substances dopantes, et que les résultats devraient être publics et non garder à la discrétion de la UFC.

À ÉCOUTER CHRONIQUE RADIO, JEAN PASCAL ET L’APRÈS KOVALEV

ET VOUS, VOUS EN PENSEZ QUOI ?

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s