UN ANCIEN CHAMPION DÉLUSIONNEL VEUT AFFRONTER KOVALEV

*À lire au complet

QUAND UN BOXEUR PERD CONTACT AVEC LA RÉALITÉ

« Mon gars, que se passe-t-il avec le monde de la boxe aujourd’hui ? Les gens parlent de ce gars Kov comme s’il était un tueur. Je me batterais contre lui a un catch weight n’importe quand » Robert Daniels ancien champion cruiser weight IBA IBO WBA

Capture d’écran 2016-02-02 à 18.52.18

ROBERT DANIELS : CONFIANT DE BATTRE KOVALEV DEMAIN MATIN !

Capture d’écran 2016-02-02 à 18.55.29

Quelques heures après une victoire écrasante contre Jean Pascal, un ancien champion du monde âgé de 46ans, veut se battre contre Sergey Kovalev. Daniels est convaincu, à tort, qu’il peut vaincre le détenteur de trois ceintures majeures parce que selon lui « il n’est pas un boxeur comme les autres».

ÉCOUTEZ MA CHRONIQUE RADIO SUR LA 2E DÉFAITE DE JEAN PASCAL FACE À KOVALEV

« Je suis assez jeunes pour battre les jeunes boxeurs qui se battent de nos jours »Robert Daniels.

Capture d’écran 2016-02-02 à 18.49.39

TROP DE COUPS SUR LA TÊTE OU SIMPLEMENT UN GRAND RÊVEUR ?

Difficile à dire s’il a trop reçu de coups sur la tête ou qu’il souffre d’optimisme utopique, mais Daniels, qui a perdu ses trois derniers combat entre 2007 et 2012 contre des illustres inconnus, veut pourtant affronter Kovalev même s’il ne peut pas faire le poids à 175lb. « On pourrait s’entendre pour se battre à un poids un peu plus lourd (catch weight)». Lui qui s’est battu la plupart de sa carrière à près 200lb et même plus.

Capture d’écran 2016-02-02 à 18.52.44

Les trois derniers combat de Robert Daniels. À vous de juger s’il pourrait battre Kovalev The Krusher

« Pourrais-tu écrire quelque chose pour laisser savoir au public que je recommence à boxer bientôt. » Robert Daniels

Il semble que l’argent ne soit pas une motivation pour Daniels, le prédicateur de son surnom (preacherman). Au début, il voulait que je parle de son retour à la boxe en mars, mais il n’a toujours pas d’adversaire.

Questionné à savoir qu’est-ce qui lui fait croire qu’il pourrait vaincre le champion russe qui ne semble pas d’avoir d’égale en ce moment même au près de l’élite mondial, surtout après ses dernières performances dans le ring, Monsieur Daniels, un peu à la récente manière des attaques personnelles du boxeur Tony Luis à mon égard, à retourner les questions sur moi en me demandant quel boxeur ai-je déjà battu dans le passé !

Pire, l’homme religieux ne semble pas apprécié mes questions quant à ses réelles capacités face à ses prétentions. Pour ces seules raisons, il a signifié ne plus vouloir de communication entre nous.  Comme de quoi que de mettre un miroir en face des gens, ça les dérangent.

Nous allons quand même souhaiter à Monsieur Daniels la meilleure des chances pour la poursuite de sa «carrière». En espérant qu’il ne mette pas sa santé en péril dans le ring.

EXTRAITS DE NOS CONVERSATIONS SUR FACEBOOK

Capture d’écran 2016-02-02 à 20.10.24

Capture d’écran 2016-02-02 à 20.10.49

Capture d’écran 2016-02-02 à 18.50.34

Capture d’écran 2016-02-02 à 18.51.09

NOTA BENE

Lorsqu’un journaliste demande à un entraîneur de hockey comment il pense battre la meilleure équipe de la ligue après perdu contre la pire équipe, il ne lui répond : «Pour un gars qui n’a jamais eu le talent de jouer une seule partie de la LNH ni même de diriger une équipe pee-wee, tu poses pas mal de questions. »

Quand un journaliste écrit qu’un entraîneur chef d’une équipe n’est plus capable de mener son équipe à la victoire, il ne lui dit pas publiquement : « Tu manques de respect envers les entraîneurs, tu n’auras jamais assez de 10 vies pour accomplir ce qu’un entraîneur de la ligue nationale fait. C’est toujours ceux qui accomplissent le moins qui ont des grandes opinions»

Quand un journaliste écrit qu’un joueur a fait une prestation désastreuse, il ne lui dit pas publiquement : « As-tu déjà mis des patins de hockey ? C’est quoi tes qualifications pour te prendre pour un expert pour dire que c’était désastreux ? »

Lorsqu’un journaliste mentionne qu’un gardien de but a été une véritable passoire en se faisant compter 4 mauvais buts en une période, il ne lui écrit pas publiquement : « Tu ne serais même pas capable de compter un but dans les rang junior avec le pire des gardiens. »

Les entraîneurs et les joueurs de hockey, même en désaccord et en tabarnak, ne font pas ce genre de commentaires ni d’attaques à la personne publiquement à des journalistes professionnels. Ils comprennent, la plupart du temps, que c’est leur travail d’analyser, d’observer, de qualifier et de commenter la performance des athlètes. Peu importe le sport. Parfois, on les glorifie et d’autres fois, on doit dire les vrais affaires parce qu’on est pas des groupies. Pas parce que ça nous fait plaisir, parce que c’est notre job.

That’s it.

Alors, j’aimerais bien qu’à l’avenir les athlètes comprennent cela et qu’ils n’agissent pas comme Tony Luis, boxeur professionel, après que j’ai donné mes impressions sur la défaite d’un boxeur. Monsieur Luis, attaquez-vous aux idées, aux arguments, aux opinons et non à l’humain, à la personne, au messager qui fait son travail.

C’est d’abord irrespectueux et un grand manque de professionnalisme d’un athlète d’agir ainsi envers professionnel reconnu et membre des médias. Et surtout, savoir que ce sont des arguments vide de sens, ce qu’on appel des sophismes : des arguments non-valides, incohérent, contraire à un discours logique et cohérent.

Évidement, je me doute que cette dénonciation ne fasse votre bonheur Monsieur Luis et je m’attends à ce vous en remettiez. Mon entourage ainsi que moi-même seront donc à l’affut de votre réaction sur les réseaux sociaux. En espérant que ce soit pour vous excuser d’avoir manquer de politesse envers un journaliste professionnel.

Voici quelques extraits des attaques personnelles faites par Monsieur Luis

Capture d’écran 2016-02-02 à 23.22.14

Capture d’écran 2016-02-02 à 23.23.19

Certains commentaires de Monsieur Luis semblent avoir été effacés. Après, lui avoir exposé que j’ai vécu 6mois dans un gymnase à m’entraîner 6 jours semaine, Monsieur Luis cherchait à savoir si je m’étais déjà battu pour de vrai et été très intéressé à me rencontrer pour vrai. J’ai laissé des confrères de kung-fu de New York et des témoins répondre à ma place.

Capture d’écran 2016-02-02 à 23.32.48Capture d’écran 2016-02-02 à 23.34.56

« De toute évidence, je t’énerve. Tu réagis comme un nain souffrant de maladie mentale »  – parole de sagesse signé Tony Luis.

Chin Luis

Ironiquement, voici une de mes photos Tony Luis en action. Il en reçoit un bon sur la mâchoire de la part d’un faire valoir notoire, Maurycy Gojko qui a une fiche de 23 victoires, 50 défaites et 2 nuls. Ne dites surtout pas que c’était un adversaire médiocre si vous n’avez jamais monté dans un ring et que vous n’avez pas les qualifications d’un expert en boxe pour attribuer un épithète à ce pugiliste, dixit Monsieur Luis. 😉 

SI VOUS AVEZ AIMÉ CE TEXTE, MERCI DE PARTAGER LE LIEN

SUPER TEXTE INTEMPOREL À LIRE  :

POUR MIEUX COMPRENDRE TOUTE LA SPLENDEUR DU «ROI ARTUR» BETERBIEV

DES RÉACTIONS, PAS D’ACCORD ?  LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Rédaction par : Gino A. Vaillancourt, éditeur, chroniqueur, photographe et journaliste indépendant membre de la Fédération Professionnelle des Journalistes du Québec depuis 2007.

Kontact@LeGuerrierModerne.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s