LUCIAN BUTE : LAISSONS-LUI LE BÉNÉFICE DU DOUTE

Lucian_Bute_Poster

À l’entraînement avant son duel contre Jean Pascal et à l’aube de sa plus décevante prestation en carrière.

CHAMPION SANS DE VRAIS ADVERSAIRES

Bien malgré lui, l’ancien champion roumain des 168lbs de la IBF, Lucian Bute, n’a pas vraiment eu la chance d’affronter «les meilleurs des meilleurs» de sa catégorie. D’abord, parce qu’à ses premières années, il n’était pas un champion très connu et reconnu dans le monde de la boxe. Ensuite, en raison de ce manque de popularité et de reconnaissance, il n’a pas été invité au tournoi du Supersix World Boxing Classic, organisé par la chaîne Showtime qui débuta en 2009 et qui dura près de 3 ans, où les meilleurs boxeurs (2 champions, 2 anciens champions et 2 médaillés olympiques) des 168lb étaient en compétition de façon exclusive et ne pouvaient affronter personne d’autre jusqu’à la fin de ce méga tournoi.

Showtime-super-six-boxing

En ordre : Andre Ward, Artur Abraham, Carl Froch, Jermain Taylor, Mikkel Kesler et Andre Dirrell.

Principalement connu pour avoir passé le K.O. à Librado Andrade et Edisson Miranda ainsi qu’avoir battu un Glen Johnson en déclin et Sakio Bika ; Lucian Bute était à la recherche d’un adversaire très admiré et d’un combat à grand déploiement à l’extérieur du Canada pour lui accordé plus de crédit en tant que champion de boxe. L’occasion se présente d’elle-même, après avoir perdu en final du Supersix, le célèbre Britanique et puissant cogneur, Carl Froch est enfin disponible, il veut se battre chez lui et tenter de redevenir champion en affrontant Bute dans une tentative de relancer sa carrière. Ce qui faisait parfaitement l’affaire de Bute et de son clan.

Dan Raphael, ce célèbre journaliste émérite, avait dit que c’était évident que Bute allait gagner et que les vrais amateurs voulaient plutôt voir Bute contre le champion du tournoi Supersix, Andre Ward

Nous savons maintenant que Bute, qui était largement favori pour l’emporter, s’est fait dominer et passer un violent et traumatisant knockout par Froch au 5e round.  Lucian Bute s’est ensuite faite outrageusement déclassé par Jean Pascal , ancien champion des 175lb, dans un combat à sens unique. Deux cas de contre-performance surtout liés à un manque d’aisance et de trop nervosité dans le quadrilatère.

10683576_866669786701032_5316776134463770045_o

Ici, Bute en compagnie de Freddie Roach qui fut très brièvement son entraîneur. Roach dit qu’après que Bute se blessa à l’entraînement aux Philippines, il ne eu jamais de ses nouvelles à ce jour.

PASSÉ AU-DELÀ DU TRAUMATISME DU GUERRIER

Après sa récente victoire contre Di Luisa,  j’avais bien expliqué le blocage psychologique qu’il a vécu dans cet article Lucian Bute revient de loin et de quelle façon cela se traduisait concrètement à l’entraînement et en combat. Il semblait désormais avoir vaincu cette barrière psychologique dans le ring après sa prestation, qui en toute honnêteté, n’avait pas convaincu ni mes collègues ni moi à la conférence de presse qu’il était prêt à se battre contre l’élite de sa catégorie ou en championnat du monde. Au moins, c’était déjà ça de franchi. 

Je l’ai questionné à savoir combien de combats qu’il aimerait avoir avant de se frotter contre un des meilleurs au monde des 168lb, sa réponse fut : « Quand mon gérant va me dire que ça va être le temps, je vais être prêt ».

PLUS AUCUNE EXCUSE

J’ai déploré à plusieurs reprises que dans les sports de combat, l’athlète soit trop souvent défini aux yeux du public et des analystes par leur dernière performance. Si c’est une victoire, il est un admirable champion, définitivement un super Guerrier. Si c’est une défaite, il n’est plus l’ombre de lui-même, il est fini et devrait prendre sa retraite. George St-Pierre fait largement mention de cet aspect cruel dans son livre.
Par contre, dans le cas de Lucian Bute, il est dans son cas vraiment à la croisée des chemins. Qu’on soit compréhensif envers son blocage mental ou pas, le fait est que Lucian n’a pas été convainquant à ses 4 derniers combats : Froch, Grachev, Pascal, Di Luisa. Plus que jamais auparavant, sa carrière va dépendre du type de performance qu’il sera capable de produire face à James DeGale, le premier Britanique à être champion olympique et champion du monde.

JAMES DEGALE AU SOMMET DE SON ART

Demers vs James

James « Chunky » DeGale envoie un coup précis au corps qui lui donnera la victoire.

DeGale est dans une forme mentale et physique incomparable dans sa carrière. Il vient récemment de vaincre, dans un affrontement de haut niveau, l’un des meilleurs gauchers des 168lb au monde et médaillé olympique, Andre Dirrell, pour décocher la ceinture IBF des 168lb, jadis à Bute.

Mise à part Froch, James DeGale le meilleur boxeur que Bute va affronter dans sa carrière. Lucian a intérêt à vraiment être à son meilleur, car une autre défaite par domination ou une mise hors de combat lui serait à toujours fatale et sans retour.

PRÊT POUR LA RECONQUÊTE ?

Tant mieux, si Bute a vraiment vaincu ses démons intérieurs et que les frères Grant disent avoir réussi à le rendre plus hargneux et agressif dans le ring. Tant mieux, s’il se dit réellement empreint de l’oeil du tigre et que son offensive excelle.

Nous l’aimons énormément notre Lucian, c’est une gentleman et nous lui souhaitons sincèrement tous. Toutefois, ce serait très étonnant et qu’il réussisse à vaincre le champion en titre dans les conditions actuelles. Ce serait un exploit que peu d’observateurs pensent qu’il est capable, mais laissons-lui une dernière fois le bénéfice du doute et la chance de nous prouver de quel niveau il est contre les meilleurs.

Photos & Rédaction : Gino A. Vaillancourt, bachelier en communication publique de l’université Laval,  journaliste et analyste pour des radios commerciales et fier membre de la Fédération Professionnelle des Journalistes du Québec depuis 6ans. Kontact@LeGuerrierModerne.com

James_DeGale

En compagnie de James DeGale après son affrontement contre Sébastien Demers à Gâtineau en 2013.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s