POUR MIEUX COMPRENDRE LE RETOUR DU KICKBOXING À MONTRÉAL

AVANT LA UFC,  IL Y AVAIT LE  KICKBOXING

Les arts martiaux mixtes comme les compétitions de la UFC sont devenus, aujourd’hui en 2015, très populaires presque partout sur la planète. Dans beaucoup de grandes, moyennes et petites villes du monde, on y retrouve des clubs de boxe, des écoles de karaté, des écoles de judo et désormais s’ajoute à la liste : des clubs d’arts martiaux mixtes.

En fait, en environ 20ans les AMM ont  passé d’une compétition extrême sans catégorie de poids et où les deux seuls règlements étaient pas le droit aux doigts dans les yeux et de morsure, à une discipline martiale sportive, qui est de plus en plus encadré, pratiquée aux quatre coins de la planète et de surcroît, ayant dans ses rangs une des athlètes féminines les plus populaires de la terre, tous sports confondus, Ronda Rousy, ainsi que des commanditaires majeurs comme Reebok, Burger King, et Harley Davidson.

La génération actuelle, qui est presque née avec l’internet et qui a grandi en regardant des combats d’arts martiaux mixtes sur des écrans de télévision épaisse comme des feuilles de papier, est familière avec les athlètes de la UFC et connait bien George St-Pierre, qui lui aussi est un des athlètes les plus populaires de la planète et est d’ailleurs une grande fierté du Québec. Il faut leur rappeler que sur le plan historiquement, bien avant les UFC, Bellator, Pride, Strikeforce, K-1 et autres de ce monde, les seules façons de se battre dans un sport organisé pendant très longtemps étaient: le judo, la lutte olympique et la boxe. That’s it.

En Asie, dans les années 60, il y a eu une prolifération de diverses compétitions qui incorporaient le mélange de plusieurs disciplines (karaté, muay thaï et boxe anglaise) et dont les règlements pouvaient varier. Pour déterminer le vainqueur d’un duel, les juges se basaient sur le nombre de mise à terre réussi et qui avait été le plus agresseur des deux au lieu du nombre de coups reçus, comme c’est le cas aujourd’hui. Puis, pour permettre les coups de poing au visage, on a incorporé les gants de la boxe anglaise dans les combats.

C’est en septembre 1974 qui a eu lieu le premier Championnat du monde de kickboxing, organisé par la PKA (Professionnal Karate Association, différentes fédérations virent ensuite le jour). On peut dire que c’est à ce moment que cet hybride martial de combat devint officiellement une nouvelle discipline sportive encadrée et pratiquée de la même façon partout au monde. Plusieurs considéraient que ce n’était rien de moins qu’une révolution dans le monde des sports de combat. Ce qui est vrai. À l’époque, nombreux considéraient que l’utilisation des coups de pieds et de coups de poing dans le ring en faisait une discipline plus complète. Et les athlètes se devaient désormais d’être bons avec les deux.

L’arrivée du kickboxing fut un énorme succès et les réseaux de télévisions embarquèrent rapidement pour diffuser des combats. En grande partie parce que ce nouveau sport donnait lieu à des performances très spectaculaires, à comparer à la boxe et la lutte olympique.

AVANT GSP, IL Y AVAIT THE ICEMAN

George St-Pierre est un des combattants d’arts martiaux mixtes les plus connus dans le monde entier. Il a été plusieurs fois champion du monde, considéré le meilleur au monde pendant des années dans la catégorie des 170lb et nous avons pu le voir dans un tas de publicités. Il est devenu rien de moins qu’un ambassadeur des arts martiaux et en plus, il est humble et de chez nous.

C’est important de se rappeler que bien avant GSP, la UFC, l’internet, Facebook,  Twitter, YouTube, la multiplication des chaînes de sport et de ses bulletins de nouvelles en continu ; qu’il y avait un combattant tout aussi dominant : Jean-Yves Thériault.

En raison de  son regard intensément sérieux lorsqu’il chassait son adversaire comme une proie sur le ring et son absence de réaction lorsqu’il recevait des coups, plusieurs le comparaient à un cube de glace indestructible. De là est né son surnom, the iceman. Thériault, qui était compétent en muay thaï, en karaté et jiu-jitsu, a été 23 champions du monde et en 76 duels, il en a gagné 69, dont 61 par knock-out ! C’est des chiffres plus qu’impressionnants. En d’autres mots, the iceman a mis K.O. plus de combattants que plusieurs athlètes de haut niveau ont de victoires. En effet, de nos jours, nous ne retrouvons presque pas de combattant professionnel ayant fait plus de 60 combats (à l’exception de Thaïlandais qui se battent toutes les fins de semaine dans leur pays).

Il n’y a aucun doute que si the iceman avait pu bénéficier de la visibilité de l’internet et des réseaux sociaux d’aujourd’hui, il aurait été davantage reconnu comme un ambassadeur des arts martiaux et son nom aurait été connu par des millions de personnes comme synonyme d’un grand Guerrier et lui aussi son visage aurait été vu dans un tas de publicités.

LE KICKBOXING EN 2015

La pratique des arts martiaux mixtes est le sport qui a connu la plus grande croissance dans les 15 dernières années en terme du nombre de pratiquants et des revenus générés. Faisant beaucoup d’ombrage à la boxe. Ironiquement, malgré toutes les possibilités techniques, les combats qui sont les plus appréciés auprès du grand public sont ceux qui se déroulent debout et non ceux qui se déroulent majoritairement au sol et qui finissent par une clé d’articulation.

Les amateurs préfèrent de loin  être témoins d’une fin de combat par un spectaculaire K.O. découlant d’un coup de pied, genou, coude ou poings. D’un autre côté, beaucoup d’athlètes sont habiles avec des combinaisons poings-pieds, mais manquent de connaissance en lutte au sol pour tenter de participer à des galas d’arts martiaux mixtes. Et c’est là que le kickboxing vient reprendre la place qui lui revient en 2015.

À LA RECHERCHE DU NOUVEAU ICEMAN EN KICKBOXING

Qui de mieux placé que le frère du iceman, Victor Thériault, qui est un pratiquant d’arts martiaux et un entraîneur old school, pour ramener le beau sport du kickboxing au Québec et au Canada.

C’est motivé par une passion indescriptible que Vic (pour les intimes) et son associé, Peter George, ont décidé d’organiser un tournoi de kickboxing amateur, au World Combat Arena du Casino de Montréal, dans le but de dénicher celui qui pourrait être le prochain iceman. Depuis de longs mois, Vic se promène dans les gyms de la province à la recherche de combattants habiles des poings, mais surtout des pieds avec pour objectif de recréer des combats spectaculaires comme nous avons connus jadis avec son frère. Une initiative très louable et dont je pense saura attirer, tranquillement et sûrement, de plus en plus d’adeptes à pratiquer le kickboxing.

Le premier gala a eu lieu en septembre et ce fut un franc succès. La salle du cabaret du casino était pleine à craquer de quelque 500 personnes,  l’ambiance et la bonne nourriture étaient au rendez-vous et les spectateurs ont eu droit à de bons combats. Sans oublier les commentaires du coloré juge invité, Michel Labonté . En voici quelques-uns : « Si t’arrêtais les cheeseburgers, tu pourrais davantage être capable », « c’est ton premier combat et j’aimerais ça que ça soit ton dernier», « quand tu perds au ping-pong ce n’est pas grave, mais tu montes dans un ring et tu perds tu manges une volée. les sports de combat ce n’est pas fait pour tout le monde», « faut faire ses devoirs avant de rentrer dans un ring».

PROCHAINS GALAS DE KICKBOXING

AU CASINO DE MONTRÉAL

 ACHAT DES BILLETS : 25$ / 40$ / Table 500$

ADMISSION.COM / info FACEBOOK « VIC THÉRIAULT »

Rédaction par : Gino A. Vaillancourt, photographe et journaliste professionnel fier membre de la Férédation Professionnelle des Journalistes du Québec.

Kontact@LeGuerrierModerne.com 

Facebook : Gino A. Vaillancourt Guerrier Moderne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s