LE JEUNE PRODIGE DE LA FORCE RATERA LE CHAMPIONNAT CANADIEN DES HOMMES FORTS

Jimmy_

JIMMY PAQUET UNE FORCE BRUTE SANS ÉGALE

Après avoir dominé en powerlifting sur la scène canadienne et même planétaire, le jeune homme de 22ans, originaire d’Iverness, n’a pas réussi cette année une transition fructueuse entre la dynamophilie, qui consiste à exécuter trois levés ; le bench press, le squat et le deadlift (pour les puristes de la langue française : le développé au banc, la flexion des jambes et le soulevé de terre), et le sport des hommes forts. Le powerlifting consiste donc à exécuter un seul levé statique, avec une charge qui correspond au maximum des capacités de l’athlète. La somme des charges est additionnée et entrée dans une équation prenant en considération le poids corporel de l’athlète et puis le résultat est inscrit dans la catégorie d’âge du sportif.

Je suis peu familier avec le powerlifting et ce qui constitue des performances de haut de niveau dans cette discipline selon le poids et l’âge des athlètes. Par contre, je sais qu’un soulevé de terre de 800lb pour un éphèbe de 22 ans c’est digne d’une performance herculéenne puisque Hugo Girard lui-même n’a réussi un tel levé que vers la fin de sa carrière et si ma mémoire est exacte, c’est son levé le plus lourd en carrière. Jim Paquet est ipso facto un phénomène de force brute dont on peut difficilement trouver d’égal au Québec, au Canada ainsi que sur la scène internationale. Même son mentor, Jean-François Caron, bientôt 5 fois l’homme le plus fort du Canada et détenteur de quelques records du monde, ne performait pas de la sorte à son âge. C’est tout dire. 

PAQUET FUT VICTIME D’UN EXCÈS DE CONFIANCE

Diverses sources du milieu m’avaient affirmé que Paquet, un jeune mâle alpha en apprentissage, s’était présenté au championnat provincial débordant d’assurance en raison de ses dernières performances en powerlifting. Contacté par téléphone, Paquet était loin de se défiler et confirmait ce que d’autres athlètes m’avaient dit. « J’avais été dominant tout l’hiver en powerlifting et je suis arrivé trop confiant à la compétition provinciale parce que je savais qu’en terme de force de brute j’étais capable de déclasser plusieurs des mes adversaires. Mais, je me suis rendu compte qu’en augmentant ma force brute, j’avais négligé ma mobilité. »

En effet, les épreuves des compétitions d’hommes nécessitent une certaine rapidité d’exécutions et des déplacements concis et fluides. Ce que Paquet avait oublié de calculer dans l’équation. Mais, vaut mieux pour lui de se rendre compte de cet aspect du sport à ce moment-ci de carrière, ses débuts, que plus tard dans une situation où par exemple il lutterait pour obtenir un laissez-passer pour le World Strongest Man ou un autre compétition de la sorte.

LEÇON APPRISE

Il me semble  évident que Jimmy Paquet, dans la fleur de l’âge, se rappellera longtemps de cette erreur qui l’empêchera de se frotter contre les meilleurs athlètes au pays dans l’approche psychologique qu’il a face à ses capacités lors d’une compétition réunissants de compétiteur de haut niveau et préparés en conséquence. Mieux vaut maintenant que plus tard.

LA PLUS BELLE RELÈVE

Même si un auteur connu qualifiait le monde des hommes forts « de coquille vide sans relève », force est de constaté qu’avec des athlètes comme Simon Boudreau et Jimmy Paquet, il y  en effet une relève très prometteuse capable d’éventuellement rivaliser avec l’élite mondiale. Si la rigueur et la passion restent au rendez-vous dans les 3 à 5 années à venir, le Québec sera en mesure de fournir des athlètes capables de faire honneur à sa nation en étant de taille avec les autres hommes forts du globe.

MERCI DE PARTAGER ET DE FAIRE CONNAÎTRE LES ATHLÈTES D’ICI.
Suggestions / Commentaires
Kontact@leGuerrierModerne.com / Facebook Gino Vaillancourt.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s