ADONIS STEVENSON AMBASSADEUR D’HAÏTI

ANCIEN PROXÉNÈTE : AMBASSADEUR DE BONNE VOLONTÉ

Oui, il a purgé sa peine. Oui, il s’est réhabilité. Oui, ça fait 15 ans de tout ça et depuis, il est devenu père de famille. Comme je l’ai déjà mentionné dans un texte Adonis Stevenson : un passé exécrable , ce n’est pas banal ce que le boxeur a fait dans sa jeunesse. J’ai aussi décrié la façon de faire des médias dans mon texte Le cas d’Adonis Stevenson : un manque d’éthique médiatique.

Cela étant dit, est-ce moralement éthique d’accorder une prix honorifique national d’ambassadeur de bonne volonté  à cet individu? Le titre d’ambassadeur des sports n’était pas disponible ? Le chanteur Wyclef Jean, une vedette planétaire, n’était pas un bon candidat ? Le journaliste François Bugingo soulève un bon point dans son texte publié dans Le journal de Montréal :

« Ainsi entre un écrivain récemment admis à l’Académie et un boxeur jadis proxénète, c’est au second qu’on aura choisi d’accoler le titre d’ambassadeur. Penseurs, universitaires, chanteurs, entrepreneurs, comédiens et autres figures de fierté d’Haïti n’ont pas eu droit à ces égards, mais Adonis Stevenson lui oui. Et cela au nom d’une lecture pervertie du sens des choses. »

Il semble effectivement que le gouvernement haïtien, en toute connaissance de cause, a manqué de jugement. Voici son texte en entier.

Texte de François Bugingo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s