CÉRAMIC TANGO AU FESTIVAL DE CANNES

Poster Céramic Tango

Lancement de Céramic Tango de Patricia Chica

C’était visionnement de presse au collège de Rosemont jeudi pour la productrice de talent Patricia Chica qui présentait sa dernière œuvre aux gens médias et des critiques culturelles. Ce n’est pas tous les jours qu’on voit Francine Grimaldi et la représentante du consulat du Salvador se déplacer spécialement pour un lancement d’un film de 10 minutes. Chica a eu droit à un discours élogieux qui l’encensait comme fierté nationale de son pays d’origine. En effet, Chica est une artiste qui rayonne au Salvador en plus d’être très respectée ici même à Montréal dans le milieu la production cinématographique. Un statut bien mérité dont plusieurs rêvent de jouir un jour au courant de leur carrière.

« J’ai eu la chance d’avoir un tas de gens qui m’ont aidé pour faire ce film. J’estime de façon très conservatrice dans mes chiffres, que si j’avais eu tout à payer pour cette production, on parlerait facilement de plus 100 000$ ». Patricia Chica

Acteur Céramic Tango

Les acteurs et la productrice lors du lancement médiatique. Holy Scar, Patricia Chica, Richard Cardinal et la très belle Jennifer May Walker.

Court-métrage percutant sur le VIH

Pour une très rare fois, il aurait été bien que ce film soit un peu plus long. C’est tout dire. Les 10 minutes en paraissent plutôt 3. Il est question d’un jeune homme dans sa salle de bain qui est tourmenté et qui reçoit une visite inattendue d’une force maléfique qui lui rappelle cruellement son erreur fatale. Scénario simple et très efficace. Montage plus que dynamique et effets spéciaux très réussis. Le jeu des acteurs, des bénévoles à leur première essaie devant une lentille de cinéma, est crédible. Somme toute : une signature très professionnelle. On pourrait difficilement faire mieux. Ce n’est donc pas un hasard qu’il soit présenté au Festival de Cannes prochainement. Oui, le sujet traité y est pour quelque chose puisque nous savons que les productions qui visent à sensibiliser les gens amènent une teinte d’humanité dans une programmation diversifiée, mais il reste que la qualité de la production justifie sa présence à ce prestigieux festival de film.

« De nos jours, on ne fait plus de sensibilisation sur le sida comme dans les années 80. Je veux rendre accessible gratuitement ce film tous les 1er décembre de chaque année puisque c’est la journée internationale du sida.» Patricia Chica.

Richard Cardinal« J’ai vécu une semaine à ne pas dormir et à survivre au Redbull! En plus, Holy est un ami et je devais lui sacrer une volée, ce n’était pas évident à interpréter comme rôle. Lorsque les caméras roulaient, ça me prenait un certain temps avant de passer à l’action. » Richard Cardinal

 

photo: Ryan Remiorz.

Cartes de crédit, REER et Hypothèque sur sa maison.

Patricia Chica avait d’abord pensé à un projet modeste. Puis l’idée a pris de l’ampleur. Les studios Mell’s lui ont donné un coup de main en lui permettant d’avoir un décor beaucoup plus grand qu’une réel salle de bain pour l’utilisation d’équipement professionnel comme des rails et des caméras redones. Mine de rien les coûts de son humble ambition de court-métrage ont rapidement grimpé, voir défoncés totalement le budget. Ayant essuyé des refus à toutes ses demandes de subventions, dans un élan de passion artistique, Chica est allé retirer ses placements (REER) et a même hypothéqué sa propre maison pour que le film puisse se rendre à terme. Sans mauvais jeu de mots, il faut avoir des couilles pour mettre sa stabilité financière et potentiellement sa carrière de la sorte. Je le sais très bien, car depuis 2008 j’ai fait la même chose avec mon documentaire sur les hommes forts du Québec. Ce qu’il faut comprendre c’est lorsqu’une personne à une vision et un réel désir de l’accomplir, 1000 doutes ne fondent même pas une difficulté pour cette personne. L’argent n’est rien face à notre volonté. Malheureusement, comme on peut le voir trop souvent à l’émission Dans l’oeil du dragon sur les ondes de Radio-Canada, des gens se ruinent pour une idée qui ne rapportera jamais la moitié de l’argent investi. En espérant de tout cœur que Patricia Chica saura se sortir de cette impasse et qu’elle sera en mesure de produire d’autres œuvres. Ce serait un talent gâché dans le cas contraire.

Levée de fonds vendredi 3 mai à midi au Cabaret Cléopatre

Le lancement officiel de Céramic Tango sera l’occasion de récolter 10$ à l’entrée pour aider la productrice à garder sa maison, comme elle nous l’a candidement confié dans la période de questions.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s