VICTOIRE FACILE DE BIZIER SUR CAMPBELL

Kevin Bizier garde une fiche parfaite et pose fièrement avec sa ceinture intercontinentale de la IBF.

Kevin Bizier garde une fiche parfaite et pose fièrement avec sa ceinture intercontinentale de la IBF.

GALA RAPIDE & DANGEREUX

Nate Campbell dit  the galaxy warrior n’avait pas à se rendre ailleurs dans l’univers pour trouver un opposant plus fort que lui. C’est aussi un rappel que les vétérans dans la quarantaine  capable de battre de jeunes boxeurs sont des exceptions. Kevin Bizier (19 victoires, 14 K.O. et aucune défaite) n’a fait qu’une bouchée de Nate Campbell (36-9-1). Les nombreux coups au corps de Bizier à rapidement affaibli Campbell. Il était évident à la 5e reprise que le vétéran n’avait plus d’essence dans le réservoir. Souvent dans les câbles et à jouer à  tort l’intouchable par de nombreuses esquives sans se porter à l’attaque, Campbell a prouvé qu’il était expérimenté, mais surtout inférieur physiquement et que l’heure d’accrocher ses gants est arrivée. Son arrogance sur le ring et ses grimaces étaient la preuve qu’il ne pouvait absolument rien faire contre Bizier. Ce fut une bonne décision du clan Campbell d’arrêter le duel après le 8e assaut. Ce qui devait être un gros test pour Bizier, s’est révélé être une carte de Monopoly «passé go et réclamé 10 000$».

BAHA LAHAM VICTOIRE TRÈS SERRÉE

Chez les 134lb, Baha Laham affrontait Tyler Asselstine. Tous deux invaincus, Laham avec 10 victoires dont 4 par K.O. et Asselstine 7 K.O. en 12 combats. Asselstine a buté les 4 premiers rounds avec une énergie un aplomb remarquable alors que Laham était davantage sur la défensive. C’était la première fois pour les deux pugilistes d’aller au-delà de la 7e reprise. Le juge maison du réseau ESPN avait une carte de pointage de 97-94 pour Asselstine. Les juges du combat ont remis une carte de pointage 95-95, 96-94 et 96-95 en faveur de Laham. Asselstine s’est littéralement effondré à genoux lors du verdict. Sans avoir marqué chaque round, j’avais l’impression que Asselstine avait eu le dessus sur Laham. Il s’était montré l’agresseur du combat et imposait son rythme.

PERFORMANCE SANS LUSTRE DE DIDIER BENCE

Le poids lourd invaincu en 6 combats Didier Bence  affrontait l’Américain Joey Dawejko (7 victoires-1 défaite). Malgré un bon début de la part de Dawejko où il a fait preuve de rapidité de ses mains en atteignant avec précision Bence, il n’a pu continuer sur sa lancée. Bence, plus grand, plus léger et avec une plus grande portée, a compris rapidement que son adversaire était dangereux et à jouer de prudence. Dawejko cherchait à entrer à l’intérieur et Bence tâchait de se lancer des coups de l’extérieur. Bence aurait gagné beaucoup à utiliser plus son jab et à être plus mobile dans l’arène. En débit de son gabarit, Bence n’est pas un athlète muni d’une force brute naturelle. C’est son chaînon manquant. Des entraînements  en puissance d’haltérophilie l’aiderait grandement à améliorer cet aspect. Ainsi il aurait un corde de plus à son arc et  pourrait obtenir plus de respect de ses adversaires.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s