Russ Anber : Pacquiao-Bradley, c’est un combat nul !

UNE AUTRE VICTOIRE DOUTEUSE DANS LE MONDE DE LA BOXE

On peut nommer plusieurs affrontements qui se sont terminés dans la controverse. Les premiers qui me viennent en tête sont : Shane Mosley vs Sergio Mora, verdicte nul mais Mosley aurait dû gagner, Éric Lucas vs Markus Beyer, Lucas s’est fait volé son titre en Allemagne, Jean Pascal vs Bernard Hopkins, verdict nul dont la majorité des analystes avaient Hopkins gagnant, ainsi que le combat de Pacquiao vs Marquez, où Marquez avait montré une supériorité technique dans ses rapides contre-attaques. Vous pouvez certainement continuer cette liste de ces combats aux aboutissants fort discutables. À celle-ci, s’ajoute sans le récent combat de Timothy Bradley contre Manny Pacquiao.Bradley contre toute attente, incluant la sienne, a été déclaré le vainqueur par décision partagée. Se sachant vaincu, il a dit à ses hommes de coin qu’il avait tout essayé contre Pacman mais que rien n’avait fonctionné.

LES ANALYSTES CRIENT AU VOL

Le juge officieux de HBO donnait 11 rounds à Pacquiao et les plus généreux, comme Jean-Paul Chartrand, en avait donnés 3 à Bradley.  « C’est incroyable, c’est manifestement un vol, s’exclamait l’incédule commentateur Jim Lamplay.» Emanuel Steward,  habituellement très posé dans ses commentaires, criait également au scandale soutenant que Pacquiao était beaucoup plus avance dans le pointage. Rappelons la décision des juges : 115-113 pour Pacquiao, 115-113 pour Bradley, 115-113 pour Bradley. Pacquiao a pourtant clairement dominé les statistiques de coups portés et un taux d’efficacité près de trois fois celui de Bradley. Dans les médias et sur les réseaux sociaux, cette décision a créé une onde de choc auprès des journalistes et amateurs du noble art. Jean-Luc Legendre de RDS parle d’un samedi noir dans son texte. Bradley en entrevue a soutenu qu’il devait revoir le combat pour savoir qui avait gagné le combat. Depuis quand le champion n’est pas certain d’avoir gagné ? C’est tout dire.

POT DE VIN, MAGOUILLE OU INCOMPÉTENCE ?

Comme dans toutes les sphères de notre société, le sport professionnel n’est pas à l’abri de la corruption et des magouilles pour enrichir ou avantager certains clans. Les exemples sont nombreux ; un juge olympique de patinage artistique acheté pour favoriser les Russes, un joueur de basketball professionnel arrosé pour mal joué durant un match important, une défaite volontaire de l’équipe olympique de Suède pour favoriser leur obtention de la médaille d’or et sans oublié les balances truquées pour permettre à des boxeurs de faire le poids, entre autres pour Arturo Gatti. C’est simple, là où il y a de l’homme, il y a de l’hommerie.

Questionné s’il croyait que les juges avaient été achetés, le promoteur Bob Arum avait cela à déclaré : » Non, à mon avis c’est de la pure incompétence. » Ajoutons qu’un examen de la vue serait à prescrire à ces messieurs ou carrément, une retraite anticipée. L’idée de Stéphan Larouche d’avoir un comité indépendant serait peut-être une solution. La proposition de Chartrand de rendre public le résultat des juges chaque engagement serait à tester.

LA VISION DE RUSS ANBER

Peu de gens peuvent se vanter de connaître aussi bien la boxe, tant sur le plan technique que sur le plan historique, que le célèbre Russ Anber. D’ailleurs, son émission Classic night at the fight sur la chaîne ESPN Classic est très populaire auprès des amateurs puisqu’il décortique le contexte et les stratégies derrières les combats qui ont marqué l’histoire de cette discipline. À mon grand étonnement, Anber affirmait à la télévision qu’il avait accordé 6 rounds à Pacquiao et autant à Bradley faisant ainsi de ce duel un combat nul et sans vainqueur. « Avant l’annonce des décisions des juges, j’avais dans ma carte de pointage un combat nul. Faut savoir que les arbitres jugent un round à la fois. Leur opinion n’est pas basée sur la qualité de l’ensemble du combat.» Il est le seul ou des très rares à avoir cette opinion. Mais même si grande majorité de ses pairs pensent le contraire, cela ne fait pas d’eux les détenteurs de la vérité. L’oeil d’un expert porte parfois attention à certaines petites choses qui échappent à d’autres. Reste que Pacquiao aurait dû conserver sa ceinture. 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s