Les anciens Canadiens de Montréal l’emporte en prolongation 9-8

Canadiens de Montréal anciens joueurs

Photos par le Guerrier Moderne

Montmagny le 6 décembre 2009 – L’affrontement qui opposait les anciens du Canadien de Montréal aux anciens joueurs pee-wee de Montmagny a nécessité une quatrième période pour désigner un vainqueur de cette partie enlevante.

DSC02294

Ce n’était pas l’ambiance qui manquait dans l’aréna de la municipalité alors que plus de 1400 personnes étaient venues voir jouer les Guy Lafleur, Yvon Lambert, Patrice Brisebois, Stéphane Richer et autres joueurs ayant déjà fait partie de l’alignement du tricolore, centenaire depuis quelques jours. Que plusieurs soient grisonnants, qu’ils soient moins rapides qu’à leur époque glorieuse ne semblait pas déranger les spectateurs présents.  Il y a presque 20 coupes Stanley sur la glace en ce moment, c’est des légendes m’a lancé un spectateur fébrile.

Joueur Pee-Wee Montmagny

C’était également toute une expérience pour les anciens joueurs pee-wee d’affronter dans gagnants de la coupe Stanley et des marqueurs de talents dans leur ville et devant leur famille. S’ils n’ont pas percé le rang des professionnels, ils auront au moins eu l’opportunité de jouer une partie amicale avec des joueurs ayant déjà fait partie de la Ligue nationale de hockey.

Stéphane Richer le dernier tireur d’élite du Canadien de Montréal

Stephane Richer Canadien de MontrealSi le hockey était une guerre, ont pourrait dire que Stéphane Richer était un tireur d’élite, car plus de 400 de ses tirs ont vu le fond du filet. J’ai réalisé une entrevue surréelle avec le dernier guerrier ayant été capable de carabiner 50 buts en saison régulière avec le Canadien de Montréal. Stéphane Richer était très sympathique et généreux. Nous étions dans un vestiaire où nous étions constamment dérangés pour la venue de diverses personnes. Après une dizaine de minutes, la responsable des communications a surgi de nulle part et lui a ordonné de terminer l’entrevue. Ce qu’il a fait aussitôt me laissant seul incrédule devant la caméra ! La qualité vidéo de cette entrevue n’est pas optimale pour diverses raisons, dont celles que je viens de mentionner, mais je tâcherai de la mettre en ligne prochainement. Je garde tout de même un bon souvenir de cette rencontre et je le remercie de son temps et de sa générosité. Je vous propose une partie de mon entrevue avec Stéphane Richer.

Guerrier Moderne : Stéphane, tu as joué 18 saisons dans la Ligue Nationale de Hockey. Tu as réussi deux saisons de 50 buts et tu as gagné deux coupes Stanley. Lequel de ces exploits es-tu le plus fier ?
Stéphane Richer : Comme tu l’as mentionné, j’ai joué 18 saisons dans la ligue nationale. Pour moi, qui vient d’une petite municipalité, être repêché au Forum de Montréal  devant ma famille et d’avoir duré autant chez les professionnels, c’est ma plus grande fierté. Jeune on rêve tous de jouer un match mais quand tu as joué 1000 parties dans la LNH, c’est incroyable et ça personne peut te l’enlever.
Guerrier Moderne : Quel est ton plus beau souvenir de ta carrière ?
Stéphane Richer : Je n’ai pas un souvenir en particulier. Pour moi, c’est plutôt les gens que j’ai côtoyé à travers les années qui font mes meilleurs souvenirs. Par exemple, j’ai été partagé ma chambre pendant cinq ans avec Guy Carbonneau durant nos voyages sur la route. J’ai été très choyé d’être jumelé avec ce joueur.
Guerrier Moderne : Tout au long de ta carrière tu as côtoyé des vétérans comme des jeunes loups. Que faut-il pour être un guerrier performant de la Ligue Nationale de Hockey ?
Stéphane Richer : Faut d’abord un bon gabarit, une bonne grandeur et une bonne grosseur surtout maintenant que le jeu est si rapide. Avoir le cœur à la bonne place c’est aussi très important. Pour moi un bon exemple d’un gars qui a le coeur à la bonne place, c’est Francis Bouillon. Il ne fait que 185 livres mais il a le coeur gros comme le Centre Bell. C’est dommage que le club de hockey Canadien  l’ait remercié de ses services
À quand prochaine génération du Canadien de Montréal ?

La formation des anciens Canadiens fait vivre de beaux moments auxGuy Lafleur Canadien de Montréal foules au quatre coin du Québec et c’est les partisans qui en bénéficient. Il ne faut pas se cacher que cette formation d’anciens joueurs est en fait une équipe promotionnelle pour le club de hockey le Canadien. Vénérable organisation qui a maintenant 100 ans. C’est bien de fêter le passé d’une organisation en se remémorant les bons souvenirs. L’envers de la médaille est qu’elle ne permet pas à la génération de joueurs actuel du Canadiens de se forger une identité propre car l’organisation ne fait que marteler sans cesse ses vieilles années victorieuses. Oui, le Canadien de Montréal est, en quelque sorte, une dynastie. Par contre, c’est une dynastie qui brille de moins en moins. À l’époque le Canadien évoluait dans une ligue à six équipes. J’ai même entendu dire que jusqu’à la fin des années 60, qu’il y a avait un règlement qui permettait au tricolore de d’avoir priorité pour le repêchage des deux premiers Québécois. Une sorte d’exclusivité qui donnait un avantage considérable au Canadien de Montréal. Aujourd’hui, on compte 30 équipes dans la Ligue Nationale de Hockey et ce sport est maintenant pratiqué mondialement. Les choses ont bien changé et le CH ne s’est pas bien adapté. Je suis loin d’être  un expert du hockey et encore moins un gérant d’estrade. Ma passion pour les statistique et ce sport s’est malheureusement éteint  lors de la vente des Nordiques de Québec . Par contre, étant moi-même un ancien athlète universitaire, j’adore le sport en général et il est difficile de ne pas suivre le Canadien de Montréal. Tout comme les gens autour de moi, j’ai l’impression qu’il y a un manque de vision de la part des têtes dirigeantes depuis une dizaine d’année.

J’aurais été curieux d’aller manger avec les anciens Canadiens après la partie. Premièrement pour savoir off the record s’ils aiment réellement participé à ce genre de partie où ils sont  exposés un peu comme des «bêtes de cirque»mais aussi pour connaître leur opinions sur la source des problèmes que vit le Canadien en ce moment. À quand le prochain joueur dominant du CH qui fait rêvait tout le monde, serons-nous constamment obligé d’idolâtrer le Guy Lafleur par faute d’avoir de relève ? J’espère que non. Qui sait, peut-être le retour des Nordiques de Québec fera bouger la sainte flanelle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s