DÉCLARATION AU JOURNAL DE MONTRÉAL

CONTACTÉ PAR LE JOURNAL DE MONTRÉAL
À la suite du jugement de Thomas Davis,  mon homologue Mathieu Boulay m’a contacté pour avoir mes réaction. Voici le principal de mon propos dont un extrait a été publié dans le journal.

Réaction du chroniqueur et du journaliste professionnel 25610 F.P.J.Q.

” Mise à part certains détails qui ne m’avaient pas été mentionné, mon texte repose sur les informations que je disposais à l’époque. Roody a toujours affirmé que l’entièreté de mon texte était véridique. C’est vrai qu’il ne connaissait pas le style de ma plume alors il a été étonné de l’intensité de l’article, mais si vous le contactez et il vous confirmera que tout est bien vraie. Tout.”

”Il a toujours été clair que le texte relate exclusivement le témoignage du boxeur et que son gérant (indisponible et ne désirant pas m’accorder d’entrevue) et son entraîneur n’ont pas été contactés. Ironiquement, c’est ce que le juge me reproche et j’admets certaines faute à cet égard. Reste que en 12 ans de pratique de journalisme, sur plus de 500 textes, pas une seule fois une personne s’est plainte d’avoir été mal cité et j’en suis très fier. Ça veut tout dire sur mon éthique de travail.”

” En tant que journaliste d’enquête indépendant (reconnu par la FPJQ), je n’ai pas les moyens de m’offrir un avocat de haut niveau et j’ai dû opter pour un avocat en début de carrière et à mon avis ça l’a énormément joué en ma défaveur devant le juge face à une avocate très expérimentée et ultra préparé.”

” J’ai appris de cette expérience et je suis encore un meilleur journaliste aujourd’hui qu’il y a 2ans. Mais je ne regrette rien car mon travail est de donner une voix à ceux qui en ont pas dans les médias de masse et d’exposer des faits d’intérêt public qui méritent d’être connu et je vais le continuer à le faire. Il est certain que le fait d’être un journaliste indépendant me rend plus susceptible à des poursuites judiciaires. C’est ma deuxième poursuite, mais à chaque fois, les personnes impliqués ont toujours dit publiquement que je dévoilais la vérité même si j’écorche des égos au passage. J’ai reçu une mise en demeure en octobre d’un organisme sportif qui était indisposé par mes questions et ma recherche de la vérité, l’équipe de Frein à l’information de la FPJQ a écrit un texte sur le sujet le 22 décembre sur leur site web. Je fais mon travaille intelligemment en dépit de ce que le jugement peut laisser croire, surtout avec un montant si important à payer en dommage.”

” Avec la publication de ce texte, j’ai obtenu la confiance de beaucoup de gens dans le monde de la boxe dans les deux dernières années. Ça m’a ouvert énormément de portes et ça m’a permis de débuter une enquête importante et de réalisé plusieurs entrevues à la caméra avec des figures importantes du sport.”

12672166_1192122540822420_6051540993147251013_o15128989_1372882382746434_8161583176046105458_o

” Mon style rédactionnel, ma personnalité et ma quête de justice peuvent m’exposer à d’autres poursuites judiciaires quoique je vais tout faire pour les éviter, mais jamais ça va m’empêcher de faire mon travail ou de changer mes convictions. Il faut être un vrai Guerrier pour oeuvrer dans ce domaine en tant qu’indépendant. Ça tombe bien, j’en suis un.”

capture-decran-2016-10-27-a-18-09-28

 

30

TOMBER : C’EST NORMAL. C’EST SE RELEVER QUI COMPTE.

Dans toute sa sagesse, Confucius a déjà dit

« L’expérience est une bougie qui n’éclaire que celui qui la porte. »

La quête d’un guerrier moderne est de combattre et défendre des idéaux auxquels il tient plus que jamais. Il tend à mettre en lumière la vérité, à donner une voix à ceux qui n’en ont pas et à rétablir la justice.
Dans cette quête, le guerrier peut parfois commettre des erreurs ou trébucher. Que ce soit des victoires ou des écueils, le guerrier sort grandit des expériences qui se présentent sur sa route. Un guerrier ne prétend pas être parfait. Au contraire, il est assez humble pour reconnaître ses erreurs et apprendre de ses expériences. Il est dans un processus continu de perfectionnement.

Confucius disait « Notre plus grande gloire n’est point de tomber, mais de savoir nous relever chaque fois que nous tombons. »

C’est dans cet esprit que je m’adresse à vous à titre de journaliste et guerrier moderne. Aujourd’hui, c’est avec humilité que je vous partage une expérience que j’ai vécu : celle d’avoir publié un texte relatant le témoignage d’un boxeur que je croyais victime d’une situation et d’avoir prêté des intentions à son gérant. Mes actions visaient à défendre ce qui me paraissait être à l’époque une injustice.
Toutefois, dans cet empressement à mettre en lumière la vérité, il s’avère que j’ai porté ombrage à quelqu’un. La justice m’ordonne maintenant d’assumer, à fort prix, la conséquence de mes actes. Malgré tout, je ressors grandit de cette expérience qui a assurément éclairer ma route. Je peux affirmer avec conviction que je suis devenu un bien meilleur journaliste depuis cette publication de juin 2014 et je promets de continuer à dénoncer les injustices.

LEMIEUX VS CURTIS : C’EST OFFICIEL !

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE EOTTM

capture-decran-2017-01-17-a-07-01-18capture-decran-2017-01-17-a-07-01-44

capture-decran-2017-01-17-a-07-02-03

Image

capture-decran-2017-01-23-a-01-03-40

DÉCLARATION OFFICIELLE COMPLÈTE SUR LE DOSSIER BERNÈCHE VS GUERRIER MODERNE.COM

CONTACTÉ PAR LE JOURNAL DE MONTRÉAL
À la suite du jugement de Thomas Davis,  mon homologue Mathieu Boulay m’a contacté pour avoir mes réaction. Voici le principal de mon propos dont un extrait a été publié dans le journal.

Réaction du chroniqueur et du journaliste professionnel 25610 F.P.J.Q.

 » Mise à part certains détails qui ne m’avaient pas été mentionné, mon texte repose sur les informations que je disposais à l’époque. Roody a toujours affirmé que l’entièreté de mon texte était véridique. C’est vrai qu’il ne connaissait pas le style de ma plume alors il a été étonné de l’intensité de l’article, mais si vous le contactez et il vous confirmera que tout est bien vraie. Tout. »

 »Il a toujours été clair que le texte relate exclusivement le témoignage du boxeur et que son gérant (indisponible et ne désirant pas m’accorder d’entrevue) et son entraîneur n’ont pas été contactés. Ironiquement, c’est ce que le juge me reproche et j’admets certaines faute à cet égard. Reste que en 12 ans de pratique de journalisme, sur plus de 500 textes, pas une seule fois une personne s’est plainte d’avoir été mal cité et j’en suis très fier. Ça veut tout dire sur mon éthique de travail. »

 » En tant que journaliste d’enquête indépendant (reconnu par la FPJQ), je n’ai pas les moyens de m’offrir un avocat de haut niveau et j’ai dû opter pour un avocat en début de carrière et à mon avis ça l’a énormément joué en ma défaveur devant le juge face à une avocate très expérimentée et ultra préparé. »

 » J’ai appris de cette expérience et je suis encore un meilleur journaliste aujourd’hui qu’il y a 2ans. Mais je ne regrette rien car mon travail est de donner une voix à ceux qui en ont pas dans les médias de masse et d’exposer des faits d’intérêt public qui méritent d’être connu et je vais le continuer à le faire. Il est certain que le fait d’être un journaliste indépendant me rend plus susceptible à des poursuites judiciaires. C’est ma deuxième poursuite, mais à chaque fois, les personnes impliqués ont toujours dit publiquement que je dévoilais la vérité même si j’écorche des égos au passage. J’ai reçu une mise en demeure en octobre d’un organisme sportif qui était indisposé par mes questions et ma recherche de la vérité, l’équipe de Frein à l’information de la FPJQ a écrit un texte sur le sujet le 22 décembre sur leur site web. Je fais mon travaille intelligemment en dépit de ce que le jugement peut laisser croire, surtout avec un montant si important à payer en dommage. »

 » Avec la publication de ce texte, j’ai obtenu la confiance de beaucoup de gens dans le monde de la boxe dans les deux dernières années. Ça m’a ouvert énormément de portes et ça m’a permis de débuter une enquête importante et de réalisé plusieurs entrevues à la caméra avec des figures importantes du sport. »

12672166_1192122540822420_6051540993147251013_o15128989_1372882382746434_8161583176046105458_o

 » Mon style rédactionnel, ma personnalité et ma quête de justice peuvent m’exposer à d’autres poursuites judiciaires quoique je vais tout faire pour les éviter, mais jamais ça va m’empêcher de faire mon travail ou de changer mes convictions. Il faut être un vrai Guerrier pour oeuvrer dans ce domaine en tant qu’indépendant. Ça tombe bien, j’en suis un. »

capture-decran-2016-10-27-a-18-09-28

 

30

LE DOPAGE DE LUCIAN BUTE : ENTREVUE DU GUERRIER MODERNE À RADIO X 98.1FM

Ça me fait toujours plaisir d’accepter les demandes d’entrevues de Radio X 98.1FM pour parler de sport de combat. * Update; Vincent Morin m’a contacté pour dire que j’étais en bon terme avec GYM. Cliquez ici pour entendre ma chronique faite aujourd’hui 13h30.

 

 

LANCEMENT DU FILM SEARCHING FOR PARADISE

Capture d’écran 2016-04-21 à 23.41.29

C’est à l’univesité Concordia que les réalisateurs et producteurs Chloë Bellande et Chris Young ont reçu une centaine d’invités et gens des médias pour la première de leur court métrage de 21 minutes, Searching for paradise.

Une production très professionnelle, une direction de la photographie de qualité, de belles images, une excellente trame sonore dramatique et un bon jeu de la part des acteurs et de Chris Young qui est le sujet principale. Ce film a été tourné en seulement 3 jours et la plupart des scènes ont été faites en une seule fois, one take. Avec un petit budget de moins 10 000$ pour la production et une somme équivalente amassée via kickstarter pour la post-production, le résultat est très bon.

Capture d’écran 2016-04-21 à 23.30.16

L’histoire est celle de Ace, interprété par Young, qui est un tueur à gage utilisé pour éliminer les pires criminels de la planète. En pratiquant ses fonctions Ace se remet en question et il refuse d’éliminer à jamais ces ignobles humains et il semble que son coeur devient animé par le pardon, l’amour et l’humanité. Un scénario qui se mérite d’être original et de propager une message positif. Le récit en entier et la narration gagneraient beaucoup à être plus explicite car le spectateur pourrait bénéficier d’un peu plus de clarté puisque plusieurs éléments de l’histoire laissent à interprétation et le spectateur est laissé à lui-même. Une période de question avec l’équipe de production a permis de mieux comprendre l’ensemble de l’oeuvre.

Cette production sera officiellement présentée au Short corner film festival qui se tient à Cannes, en marge de son réputé festival. D’ailleurs, soulignons que la scénariste émérite Chloë Bellande, après deux ans de travail acharné, s’est vu finalement attribuer son permis de travail aux États-Unis, sa green card, et d’ici quelques mois, elle déménagera pour Los Angeles, ville importante dans l’industrie du cinéma. Nous lui souhaitons la meilleure des chances ainsi qu’à Chris Young qui envisage désormais faire carrière dans la réalisation de film.

Rédaction : Gino A. Vaillancourt journaliste indépendant et photographe professionnel fier membre de la Fédération Professionnelle des Journalistes du Québec depuis 10ans.

Kontact@LeGuerrierModerne.com